ROAD TRIP EN ISLANDE / JOURS 3 & 4


Reprenons la route, en longeant le sud de l'Islande vers l'est ! 
Quelques centaines de kilomètres avec des paysages qui changent parfois radicalement en quelques minutes. Beaucoup de lignes droites, avec bon nombre de montagnes à contourner, en bord de mer... Tellement de choses à regarder et d'image à retenir, qu'on ne sait plus où donner de la tête !


JOUR 3

Seljalandsfoss

Pour cette première chute d'eau de la journée, il a fallu enfiler les K-way ! La chute de Seljalandsfoss, haute de 65 mètres, a une particularité : on peut passer derrière, en passant par les cavités creusées dans la falaise. Mais difficile de rester complétement au sec (surtout que nous avons plutôt chercher à l'approcher au plus près) ! En tout cas, je valide l'étanchéité de la cape de pluie Decathlon (Vieilles charrues, cette année si tu décides aussi d'inviter la pluie, je serai équipée !). Mon appareil photo et mon iphone ne le sont pas eux, donc un peu de recul pour les photos. Impressionnante par la quantité d'eau qui tombe, par la puissance de la chute, par la vue derrière le rideau d'eau... Un bon moment, touristique, mais qui vaut le détour. Nous avons ensuite longer la falaise sur un petit kilomètre, au soleil, pour découvrir de plus petites chutes d'eau ou encore d'autres plus cachées (en haut d'une échelle, ou en traversant une grotte). 








Eyjafjallajökull

Sur la route, nous sommes passés devant un certain volcan, au nom imprononçable et qui a fait tant parlé de lui en 2010 : l'Eyjafjallajökull. Pour être exact, le suffixe jökull signifie glacier, il s'agit donc du glacier qui entoure le volcan : l'Eyjafjöll. Quelques pancartes en bord de route montrent des photos du même point de vue lors de l'éruption, méconnaissable. 2010 était sa 4e éruption connue, et a duré plusieurs mois ! 


Skogafoss

30 minutes de route plus loin, Skogafoss. Presque aussi haute, elle est beaucoup plus large que la précédente. Il s'agit je pense de la plus connue et la plus touristique. On peut s'en approcher en son pied, en longeant la rivière, mais également par en haut, en passant par un chemin (plusieurs centaines de marches pour être précise) aménagé sur le côté. En haut, une vue sublime sur la baie et la mer au long d'un côté, les montages et les glaciers de l'autre. On peut remonter le long de la rivière, voir de petites cascades, qui précèdent la grande. Petite pause sur l'herbe et la mousse, sensation moquette moelleuse garantie !






Dyrholaey / Vik

Première fois du séjour que nous avons approché la mer d'aussi près, sur la petite péninsule de Dyrholaey, puis sur les black beaches. Un Etretat islandais, avec de la roche volcanique en hauteur et du sable basaltique sur la plage. Les plages de Dyrholaey étaient fermées lors de notre passage, elles le sont toujours en mai, pour la protection des macareux, en période de reproduction. Nous étions assez déçu de n'en voir aucun, nous avons pourtant bien cherché ! Et pour fouler le sable noir, nous avons été un peu plus loin, près de Vik. Les falaises en bord de plages étaient très impressionnantes, on avait l'impression qu'elles avaient été découpées au ciseau. L'air était sacrément venté, cheveux attachés obligatoires et difficile de remonter la plage dans le sens contraire du vent !










Ce soir là, nous avons dormi au beau milieu de nul part, à quelques kilomètres de la route principale, dans les terres, dans un petit hameau de 2 maisons qui fait maison d'hôtes/auberge de jeunesse. Ce qui m'amène à un petit conseil : toujours avoir au moins un repas d'avance dans son coffre de voiture, pour le repas du soir ! La propriétaire du logement a bien ri quand nous lui avons demandé s'il y avait quelque chose autour et je ne vous détaillerai pas notre repas, à base de restes de pique-nique et cookies.... ;) On ne s'est pas laissé prendre deux fois !

JOUR 4

Skaftafell

Le parc de Skaftafell est un des spots de randonnée les plus connus. Nous avions initialement envisagé de faire une randonnée de 7 ou 8h, et donc d'y passer la journée. Mais une fois sur place, nous avons du nous rabattre sur un plus petit parcours, de 3 heures environ, car tous les chemins n'étaient pas accessibles et ouverts. Equipés de plusieurs couches de vêtements au pied du parcours, nous étions en t-shirt au bout de quelques mètres seulement... Sous un beau soleil, nous avons découvert la cascade de Svartifoss, encastrée dans des falaises toujours aussi originales, puis un point de vue impressionnant sur les glaciers. 









Jökulsarlon 

La randonnée écourtée nous a laissé l'après-midi libre et nous avons découvert Jökulsarlon. Deuxième grande claque du voyage, c'est un des lieux que j'ai préféré. Une mer d'Icebergs, au pied des glaciers, un vrai décor naturel de films... Nous avons passé de longues minutes à longer la baie, à photographier les icebergs sous toutes les coutures et à observer phoques, et oiseaux. Un incontournable, qui vous parlera plus en images...







Le logement le 4e soir se trouvait non loin de Höfn, nous en avons donc profité pour manger dans un restaurant de fruits de mer. Budgétairement parlant, nous ne pouvions pas nous permettre de faire des restaurants tous les jours, l'Islande étant un pays très cher. Mais profitant "d'une grande ville" sur le chemin, nous n'étions pas les seuls à avoir cette idée, puisque nous avons retrouvé dans le restaurant beaucoup de gens que nous croisions chaque jour à chacune de nos étapes. Comme quoi, tout le monde prend la même route, tout le monde fait le même trajet !

Dernier épisode à venir très prochainement ! 

Aucun commentaire